L'appui aux entrepreneurs stimule le relèvement en Sierra Léone

Entrepreneur en Sierra Leone
Karim est l’un des 4 000 propriétaires d’entreprise qui ont reçu une formation en gestion en Sierra Leone. Photo: Matthew Taylor/PNUD en Sierra Leone

A Makeni, au cœur du marché grouillant d’activité, les affaires reprennent dans la boutique de vêtements de Karim.

« Tu vois le signe ? » dit-il, en indiquant la façade de sa boutique, « L’AKK original, c’est moi, l’Abdul Karim Kamarra original. »

Karim avait commencé par vendre des vêtements sur un petit étal dans un marché, mais son commerce s’est effondré pendant la crise de l’Ebola, la peur, les couvre-feux et autres mesures d’urgence ayant éloigné les acheteurs.

Karim et d’autres jeunes entrepreneurs résistent au prix de nombreux efforts et grâce au soutien du PNUD, qui leur offre une formation complète en gestion commerciale.

A retenir

  • 5 centres de développement d’affaires fournissent à plus de 4 000 jeunes propriétaires d’entreprises une formation en gestion commerciale
  • A terme, 25 000 jeunes entrepreneurs devraient être formés et soutenus pour accéder à des fonds de démarrage

À travers un programme d’emploi triennal pour les jeunes, cinq centres de développement d’affaires répartis dans le pays fournissent à plus de 4 000 jeunes propriétaires d’entreprises une formation en tenue des registres, en utilisation des tableurs et en traitement de texte.

Les experts du projet ont également aidé plus de 3 400 jeunes entrepreneurs à créer des plans d’affaires, à produire des informations sur leurs marchés et à accéder aux financements pour démarrer leurs activités.

« Maintenant, chaque fois que j’achète (pour mon stock) je dresse un inventaire, et lorsque j’effectue des ventes j’enregistre tout, » déclare Karim. « A travers mes registres, je sais comment vont mes affaires. »

Alena Kallon dirige à Makeni le centre de services pour le développement des affaires. Elle signale que de nombreux stagiaires, même ceux avec plusieurs années d’expérience, manquent souvent de compétences en informatique et sont insuffisamment préparés à la tenue des registres.

« Les affaires et la finance sont inséparables. Si vous ne savez pas comment gérer correctement vos affaires, vous serez voués à l’échec, » déclare-t-elle.

Kallon affirme que le soutien technique et financier du PNUD est crucial pour permettre aux centres de formation commerciale de fonctionner : «Moi, personnellement j’ai été formée pour aider les jeunes gens à avoir un accès plus facile aux financements. »

Molla Alemu, directeur du programme d’emploi pour les jeunes du PNUD en Sierra Leone explique : « un soutien de ce genre stimule les affaires, augmente les opportunités d’emploi, permet aux personnes de recommencer à travailler, autant d’activités pour un développement sur le long terme. »

« Le projet contribue également à protéger l’environnement, » ajoute-t-il, « car les communautés apprennent aussi à transformer les déchets en produits vendables. »

Ce projet fait partie du plan d’action du PNUD visant à stimuler le redressement de la Sierra Leone après la crise de l’Ebola. Au cours des trois années du projet, 25 000 jeunes entrepreneurs devraient être formés, suivis et soutenus afin de leur permettre d’accéder à des fonds de démarrage dans l’ensemble du pays.

« Il est vital que nous tirions parti de projets éprouvés tels que celui-ci », affirme David McLachlan-Karr, Représentant résident du PNUD en Sierra Leone, « car la crise de l’Ebola a eu une incidence négative sur des milliers d’emplois. »

Le plan renforcera les capacités du gouvernement à coordonner le processus de relèvement et à faire en sorte qu’aucun cas de maladie à virus Ebola ne se déclare, tout en faisant face à l’incidence économique énorme de la crise.

« Cela va un peu mieux maintenant, » dit Karim. « Avec l’aide de Dieu et les stages de formation, j’ai maintenant ma propre boutique, » ajoute-t-il.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Singapour centre de Politiques Globaux
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe